Bienvenue à MA-LEX Centre d'affaires.
Ma-LexMa-LexMa-Lex
24h/7j
(09:00h - 17:00h)
5° étage N°19 Tanger, MAROC
Ma-LexMa-LexMa-Lex

E-banking: les Marocains pas encore entièrement séduits

E-banking

Si l’e-banking est en plein essor depuis la crise sanitaire du Covid-19 et les restrictions de
déplacement qui en ont résulté, cette tendance, séduisant les adeptes du digital, dispose
encore d’un fort potentiel à explorer.
Sites web, applications mobiles pour tous, options sécurisées de paiement en ligne, ou encore
outils avancés mis à disposition pour la gestion des finances personnelles, l’e-banking au
Maroc reflète en effet une prise de conscience de la part des banques marocaines de
l’importance de la digitalisation perçue comme le meilleur moyen de répondre aux nouveaux
besoins des clients à la recherche des services personnalisés, accessibles partout et à tout
moment.
Selon une étude sur l’évolution de la digitalisation des banques marocaines, élaborée par le
Groupe Sunergia, 73% des Marocains bancarisés utilisent au moins un service en ligne de leur
banque. Cette moyenne, reflétant un bon taux de satisfaction, résulte de l’amélioration des
services bancaires en ligne offerts aux clients.
A en croire les résultats de cette étude, les clients bancarisés sont globalement satisfaits des
applications mobiles, développées par les banques qui essayent toujours de donner aux clients
une expérience client unique et fluide.
Certes ces clients bancarisés, qu’ils soient connectés ou non, sont globalement satisfaits des
services en ligne et de l’application bancaire que leur propose leur banque.

Cependant, d’après l’étude, la difficulté principale à laquelle font face les banques marocaines
aujourd’hui est le taux relativement important de clients n’utilisant pas ces services. Ceci dit
que ces banques ont encore une belle marge de manœuvre pour faire diminuer ce taux.
Nul doute qu’une grande partie de la population dispose d’un compte en banque pour régler
ses dépenses, percevoir son salaire ou rembourser ses crédits. Et pour ouvrir un compte,
l’écrasante majorité a signé un contrat dans une agence, souvent celle du coin de la rue.
Mais depuis quelque temps, la quasi-totalité des banques ont bel et bien décidé d’attaquer le
marché et pour convaincre les clients de se séparer de son banquier, en misant toutes sur
l’argument choc qu’est la gratuité.
Désormais, créer un compte bancaire en trois clics et devenir son propre banquier n’a jamais
été aussi facile.
Un pas réussi qui explique la hausse continue du nombre de comptes bancaires ouverts en
ligne depuis un moment. Les banques en ligne voient leur clientèle augmenter mais s’attendent
toujours au mieux.
Fini les attentes aux guichets ou les frais exorbitants. Les banques ne manquent pas
d’arguments pour séduire, en proposant notamment de plus en plus de choix et d’offres
comme des primes de bienvenue généreuses à l’ouverture de compte en ligne pour la première
fois, ou encore des cartes de paiement et plusieurs services gratuits.
Néanmoins, ces banques en ligne ne sont pas adaptées à tous les profils et les portefeuilles.
Tout le monde n’est pas le bienvenu dans la banque en ligne. Il existe certaines conditions
considérées nécessaires pour ouvrir un compte bancaire en ligne, dont notamment un
justificatif d’un revenu minimum par mois, ou un dépôt d’une somme, fixée au préalable, sur
son compte d’épargne…
Les banques ont aujourd’hui la pleine conscience de l’importance du digital pour leur clientèle
mais aussi des défis et contraintes qu’il s’agit de relever notamment la confiance des clients, la
gestion du risque et l’innovation pour pouvoir développer l’e-banking.

Source : H24 Info

Leave A Comment